Close

18 novembre 2018

Comment éviter une colocation improvisée

Euuuh,

Comment dire…

Dans les colocations, vous ne pouvez pas toujours tout contrôler.

Là, on visitait un appartement avec un investisseur…

Il s’agissait d’une vente occupée.

C’est-à-dire que l’appartement était à vendre, alors qu’il était encore habité par ses colocataires.

L’ambiance était plutôt bonne !

Manifestement, le ravitaillement en boissons était beaucoup mieux géré que le ménage.

Sur cet appartement, on a finalement passé notre chemin.

Pas à cause de cette armoire bien garnie, mais pour d’autres critères, davantage financiers.

Il n’y a pas de secret : ce n’est qu’en visitant encore et encore, que vous serez en mesure de trier le grain de l’ivraie.

Car contrairement à l’adage qui dit : ‘Peu importe le flacon, tant qu’on a l’ivresse…’

Vous aurez vraiment intérêt à bien sélectionner votre appartement.

À ce sujet, j’organise dans les jours qui viennent un wébinaire en direct.

Pas sur l’alcool !
Sur l’investissement immobilier.

Je vous envoie une invitation cette semaine.

 

Cliquez ici pour voir un exemple de colocation un peu improvisée

Un exemple de colocation un peu improvisée

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *